Même lorsque l’on pense tout savoir sur Paris, la Ville Lumière ne cesse de nous surprendre ! Voici donc quelques informations indispensables pour mieux comprendre le contexte parisien actuel.

Géographie

Paris est située au centre de la grande plaine du Bassin Parisien. Celle-ci est constituée principalement de roches sédimentaires qui retiennent bien les eaux de pluie, relativement abondantes dans le climat tempéré dont elle bénéficie. Ces conditions favorisent la formation de terres fertiles et de nappes d’eau souterraines facilement exploitables pour la consommation, et sont l’une des principales raisons expliquant le développement précoce de la région. La région, et Paris-même, est de plus traversée par la Seine, l’un des plus grands fleuves de France, offrant une voie de communication et de commerce privilégiée vers l’intérieur du pays et vers l’océan Atlantique. Paris est également traversée par le Canal de l’Ourcq et le Canal Saint-Martin au nord-est.
Paris intramuros s’étend sur à peine plus de 105km², ce qui en fait l’une des capitales les moins étendues du monde. La ville est relativement plate mais compte néanmoins quelques collines s’élevant à environ 100m d’altitude, et situées principalement au nord de la Seine : la colline Montmartre, surmontée du Sacré Cœur, les collines de Belleville et de Ménilmontant, ou encore la butte de Montparnasse.
Officiellement, les murs d’enceinte ayant permis de protéger Paris intramuros de ses envahisseurs historiques ont été démolis, mais elle reste séparée des départements voisins par la frontière artificielle du boulevard de circulation périphérique. Celui-ci permet de contourner Paris et d’y pénétrer par l’une de ses 38 portes.
Deux espaces boisés situés aux portes de la ville lui ont été annexés en 1929 : le bois de Vincennes au sud-est, faisant partie du 12ème arrondissement, et le bois de Boulogne faisant partie du 16ème arrondissement au sud-ouest.

Paris_plan

Démographie

Paris est de loin la ville la plus peuplée de France avec ses 2,2 millions d’habitants. C’est également le territoire le plus densément peuplé de France, et l’un des plus densément peuplés au monde, avec plus de 21 000 habitants au km² – à comparer aux 5200 habitants par km² à Londres, 6100 à Tokyo ou encore 6900 à New York.
Même si le nombre de Parisiens a fortement augmenté entre la Révolution française et la première Guerre mondiale, passant de 500 000 à non loin de 3 millions en un peu plus d’un siècle, le nombre d’habitants a largement baissé après la Seconde guerre mondiale au profit de la banlieue, jusqu’à se stabiliser depuis plusieurs décennies aux alentours du chiffre qu’on lui connait aujourd’hui. Ce phénomène s’explique principalement par la saturation des moyens de logement disponibles intramuros.
Paris accueille également plus de 30 millions de visiteurs en moyenne par an, ce qui en fait l’une des villes les plus visitées au monde.

Politique et administration

Paris est la capitale de la France, aussi bien sur les plans administratif que politique, économique et financier. Ce phénomène est un héritage de la très forte tradition centralisatrice des systèmes monarchiques et républicains qui se sont succédés en France jusqu’à aujourd’hui.
Paris est également une commune à part entière, la seule en France à constituer également un département – Paris, département 75. C’est aussi le chef-lieu de la région Île-de-France, région la plus riche et la plus productive du pays.
La ville de Paris est divisée en 20 arrondissements organisés en spirale concentrique autour de la Seine. Chacun dispose de son propre maire et de sa propre mairie, dont le conseil élit le maire de Paris après chaque élection municipale.

Économie et défis sociaux

Paris se trouve toujours dans le top 10 des villes les plus chères au monde pour le prix de l’immobilier et les loyers de location, et est également bien placée au palmarès des villes où le coût de la vie courante est le plus élevé. Avec les ménages de loin les plus aisés de France, la capitale attirant les travailleurs les plus qualifiés dont 25% exercent une fonction de cadre, les salaires permettent à certains d’absorber le coût élevé de la vie. De fortes inégalités sont néanmoins observées entre les arrondissements, les familles les plus aisées étant principalement concentrées au sud-ouest tandis que le nord et le nord-est rassemblent les ménages les plus pauvres. Les écarts de richesse entre les ménages parisiens sont parmi les plus élevés de France, exacerbant parfois les tensions sociales dans la ville et la proche banlieue.