Marché des enfants rouges

Derrière le nom enchanteur du « Marche des Enfants Rouges » se cache l’histoire riche de l’un des marchés parisiens actuels les plus typiques.

Histoire

entrée-marche-des-enfants-rougeLe Marché des Enfants Rouges est d’abord le plus ancien marché parisien à avoir toujours conservé son activité. Son importance historique et la beauté de ses bâtiments font qu’il est inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques de la Ville de Paris depuis 1982.

Il a été créé en 1628 à la demande du roi Louis XIII afin de répondre à la demande croissante en biens alimentaires des habitants du quartier du Marais, quartier lui-même récemment créé au siècle précédent. La halle du « Petit Marché du Marais », tel qu’il est dénommé à sa création, est couverte par une impressionnante charpente en bois reposant sur 16 piliers de chêne massif que l’on peut toujours observer sur place. Le marché s’agrandit rapidement pour répondre à la demande croissante des habitants du quartier et devient le « Marché du Marais du Temple ». Il est privatisé à la fin du XVIIème siècle.

Le marché ne prit son nom de « Marché des Enfants Rouges » qu’à la fermeture, en 1772, de l’Hospice des Enfants Rouges situé non loin de là, et au transfert de ses pensionnaires à l’orphelinat des Enfants Trouvés de l’Île de la Cité. Cet hospice avait été créé en 1536 sous l’impulsion de Marguerite de Navarre, sœur de François Ier, suite aux forts taux de mortalité infantile constatés dans les hôpitaux généraux de la ville. Les « Enfants de Dieu », comme étaient à l’origine appelés les pensionnaires de l’hospice, ont rapidement gagné le nom d’ « Enfants Rouges » du fait de la couleur de leurs manteaux : rouge, en signe de charité chrétienne. Ce nom est ensuite resté pour désigner le quartier, l’hospice lui-même et le marché.

Même si le marché n’a aucun lien direct avec le mouvement communiste, le quartier a accueilli, au début du XXème siècle, plusieurs événements et sièges de mouvements communistes, notamment au n°49 de la rue de Bretagne. Cet immeuble a successivement accueilli une Maison Commune, le siège de la Fédération de Paris du Parti Socialiste (branche parisienne du Parti Communiste Français, PCF), ou encore le restaurant de la Famille Nouvelle, coopérative liée au PCF.

Le marché a été cédé en 1912 à la Ville de Paris, et a été réhabilité à la fin des années 1990 suite à la mobilisation des habitants du quartier.

Ce que l’on y trouve

Marché_des_Enfants-Rouges_Paris2014Le Marché des Enfants Rouges est avant tout un lieu convivial doté d’une atmosphère typiquement parisienne, où il fait bon flâner ou prendre un verre en terrasse. L’ambiance est particulièrement animée et familiale le samedi après-midi.

Les produits proposés sont principalement alimentaires et fin, les commerçants proposant de nombreux produits de terroir, souvent biologiques, de bons vins, des produits de traiteurs et des produits orientaux – notamment marocains, japonais, africains et libanais. Plusieurs terrasses permettent de s’installer pour déguster un repas complet ou un simple snack.

Lieu familial, atmosphère parisienne ; particulièrement agréable le samedi après-midi ;

Informations pratiques

Le marché est couvert et ouvert toute l’année, du lundi au jeudi de 8h30 à 13h et de 16h à 19h30, les vendredi et samedi de 8h30 à 13h et de 16h à 20h, ainsi que le dimanche de 8h30 à 14h.

Il est situé dans le 3ème arrondissement, à l’angle de la rue de Bretagne et de la rue Charlot. Les deux stations de métro les plus proches sont Filles du Calvaire et Sébastien Froissart.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *