Climat parisien

Paris bénéficie d’un climat tempéré soumis à une influence océanique relativement importante qui régule les écarts de températures entre les saisons. Paris a donc des étés chauds, des automnes et des printemps bons, et des hivers doux. De plus, les températures ne descendent pas aussi bas que dans les régions voisines du fait de l’urbanisation et de la chaleur que celle-ci génère et capture.

Les précipitations sont régulières – Paris compte en moyenne un jour de pluie sur trois – et bien réparties entre les saisons, avec en moyenne 50mm de pluie chaque mois, mais rarement abondantes ou fortes. Le ciel est en revanche souvent voilé du fait des influences maritimes.

En ce qui concerne la qualité de l’air, Paris est relativement bien lotie par rapport aux autres métropoles mondiales. Ce n’est en effet majoritairement plus une ville industrielle, et les rejets de fumées et de microparticules sont réglementés. La qualité de l’air reste néanmoins très surveillée grâce à des relevés effectués plusieurs fois par jour, et des informations circulent sur les panneaux publics pendant les pics de pollution.

Paris_Night

Saisons

  • Le printemps est une saison très agréable à Paris, avec des températures moyennes oscillant autour des 14°C et des précipitations légèrement moins élevées permettant de profiter pleinement des journées qui s’allongent ;
  • L’été à Paris peut être pénible pour les personnes sensibles aux fortes chaleurs car les températures dépassent les 25°C environ un jour sur deux. La température moyenne tourne néanmoins autour de 19°C, restant largement supportable pour la plupart des visiteurs ;
  • L’automne voit les journées se raccourcir et se rafraîchir, avec des températures moyennes comprises aux alentours de 12°C ;
  • Pendant l’hiver, la température moyenne chute aux alentours de 5°C. Le thermomètre descend régulièrement en-dessous de 0°C et l’on compte environ 10 journées de neige par an, neige qui ne tient malheureusement pas très longtemps sur les pavés de la capitale.

Paris et le changement climatique

Paris n’est pas épargnée par les conséquences du changement climatique. La température moyenne a en effet augmenté de +1,5°C entre 1954 et 2009. Le nombre de jours très chauds et d’épisodes caniculaires se multiplie, tandis que les hivers sont de plus en plus courts.

Si le niveau moyen de précipitations a augmenté de 11% en moyenne entre 1901 et 2000, avec des augmentations plus importantes en hiver (+15%) qu’en été (+5%), il a largement baissé au cours de la décennie 2001-2010. Celle-ci a présenté une forte augmentation des périodes de sécheresse estivale et une baisse du niveau des fleuves parisiens.